top of page

Vaginisme, et si ton corps te parlait de traumatismes invisibles ?

Dernière mise à jour : 27 févr.

Le vaginisme touche de nombreuses femmes qui souffrent en silence et dans la honte. Souvent mal compris et entouré de tabous, le vaginisme peut avoir des origines variées, y compris des traumatismes psychologiques, pas toujours les plus évidents à détecter d'ailleurs !


vaginisme trauma traumatisme psychique psychologie femme


Comprendre le Vaginisme : une porte d'entrée qui reste fermée


Le vaginisme touche 1 à 5% des femmes et représente 6 à 15% des consultations en sexologie, selon le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF).


Le vaginisme est un trouble caractérisé par des contractions involontaires et douloureuses des muscles du plancher pelvien, ce qui rend la pénétration vaginale difficile, voire impossible.


Les femmes atteintes de vaginisme peuvent ressentir de l'anxiété, de la peur ou même de la panique à l'idée d'avoir des rapports sexuels, de subir un examen gynécologique, ou d'insérer un tampon ou un sextoy.


S'ajoute possiblement un sentiment de honte de ne pas être une femme "comme les autres" ou "normale", car les rapports intimes deviennent "compliqués" dans une sexualité hétéro-normative où la pénétration vaginale est systématiquement au centre.

Cette réaction involontaire des muscles est incontrôlable et peut être profondément lourde psychologiquement, relationnellement et sexuellement pour les femmes qui en souffrent.



Le Lien entre vaginisme et Traumatismes


Le vaginisme au niveau psychologique nous parle vraiment de la sensation de peur et d'insécurité.

Le corps réagit toujours par élan de survie face à des insécurités avérées ou potentielles, voire passées depuis longtemps !


Les expériences passées de violence sexuelle, d'abus, de négligence, un accouchement difficile, peuvent avoir un impact profond sur la manière dont une femme perçoit son corps et sa sexualité.


Ces expériences traumatisantes peuvent déclencher une réponse de défense inconsciente, où le corps réagit en se contractant pour se protéger. Cela peut se manifester par des contractions musculaires involontaires au niveau du vagin.


Néanmoins, le traumatisme peut également se cacher derrière des évènements de vie plus subtiles et complexes qui passent parfois inaperçus :



Traumatismes au sein du couple

Des relations amoureuses présentes ou passés, où la femme a été contrainte d'avoir des relations sexuelles par chantage affectif, pression, pour faire plaisir à son partenaire.


Evènement que l'on qualifie rarement comme un viol dans notre société, pourtant ça en a tous les critères.


Dans 21% des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur de violences sexuelles selon l'INED en 2017.


Des infidélités perçues comme des trahisons.


Des relations amoureuses envahissantes, où la femme ne se sent plus libre, sous emprise psychologique.

Des rapports de pouvoir dans le couple, des disputes, des déséquilibres de charge mentale, de mauvaise répartition des tâches, de charge et liberté financière, de charge parentale, ces critères augmentent le ressentiment, l'injustice, la colère, et créent de nombreuses tensions dans le couple qui peuvent mener à des insécurités véritables.


Or, la vie sexuelle est une ouverture à l'autre qui demande un lâcher-prise, une confiance, une forme d'abandon de soi, une intimité profonde, qui peut se traduire par un refus inconscient et presque animal de garder ce territoire de l'intime pour soi, parfois même dans une idée de revanche sur l'autre.


Traumatismes relationnels / familiaux


On peut aussi retrouver des dynamiques relationnelles en dehors du couple qui sont envahissantes, très contrôlantes, dans le cas de membres de la famille qui ont des comportements toxiques ou dysfonctionnels.


On peut aussi se questionner dans sa vie et ses relations quant au rapport à l'autorité, la hiérarchie, une forme de domination psychologique qui ne laisse plus la place au choix, à la liberté et à l'ouverture.


Cela peut aussi faire écho à une impossibilité de s'autoriser à jouir, vivre et ressentir du plaisir, à être une femme sexuée et sexuelle. Héritage transgénérationnel, culturel, tabou familial ?




comment améliorer un vaginisme ?


Il est crucial de reconnaître que le vaginisme est un trouble réel, si vous êtes concernée, vous n'êtes pas seule, et les solutions existent auprès de professionnel.les adapté.es.


Il te faudra surement une équipe pluridisciplinaire, de la patience, de la tendresse, et si tu es en couple un partenaire compréhensif qui joue le jeu !


  • Une réeducation périnéale avec une sage-femme ou un kinésithérapeute pour comprendre l’anatomie et le fonctionnement du périnée ;

  • Les dilatateurs vaginaux pour détendre le vagin, avec des explications claires et détaillées d’un(e) professionnel(le) car l’utilisation peut être difficile pour les femmes vaginiques ;

  • Un accompagnement émotionnel ou une thérapie de couple, pour traiter les angoisses et insécurités inconscientes, ainsi que les évènements à l'origine de celles-ci.


  • De réinventer sa sexualité ! Sortir de l'hétéro-normativité pénétro-centrée. La vie sexuelle peut être tellement plus riche en sortant des sentiers battus ! Le slowsex et le tantra sont de bons alliés pour ouvrir les possibilités d'une sexualité florissante seule ou à deux.


Il est essentiel de pouvoir ressentir à nouveau de la sécurité dans ton corps de femme pour pouvoir t'ouvrir de nouveau et petit à petit dans ton intimité et ta vulnérabilité.

Pour un corps qui s'est senti menacé, en danger, en insécurité, et dans la douleur physique, il est essentiel de retrouver un état interne de sécurité. De désamorcer l'alarme interne.


De rompre le cercle infernal de la peur d'avoir mal qui contracte encore davantage le corps par anticipation que ça recommence.


Le lien entre le vaginisme et les traumatismes est complexe et multifactoriel. Chaque femme a sa propre histoire et aucun parallèle ne peut être réalisé. Des solutions existent pour améliorer, apaiser et détendre cette situation. Néanmoins, le vaginisme demande du temps et beaucoup de tendresse avec soi-même.


Patience et coeur sont à mettre dans la recette vers une sexualité épanouie.



Tu es concernée ? Et si on en parlait ?




 

podcast histoires de traumas, reconnaitre et comprendre un psychotraumatisme

Si tu veux en savoir plus sur les traumatismes psychiques, je te recommande d'écoute l'épisode 1 "Reconnaitre et comprendre le traumatisme avec Sylvia".


Le Podcast Histoires de Traumas que j'ai créé pour donner la parole aux femmes touchées par le traumatisme et aux professionnelles qui les accompagnent à se reconstruire.






 
retraites féminin femme cycle menstruel utérus gynécologie corps

Retrouve une relation saine, sereine et joyeuse avec ton corps de femme pour en faire un allié dans ta vie !


Quatre retraites à thématiques au fil des saisons, de l'enfance à la ménopause, retrouver de la joie et de la sécurité dans son corps de femme, à chaque étape de la vie !



Tu es une professionnelle de l'accompagnement, de la santé ou du soin (coach, thérapeute, hypnothérapeute, naturopathe, énergéticienne, etc.) ?


Il est possible de réaliser ce programme sous forme de formation afin de pouvoir accompagner les femmes et leurs problématiques féminines.




 

Hypnothérapie au Féminin Intimité Relationnelle Gynécologique Emotionnelle Thérapie Accompagnement holistique


Marion Soeur-Warain


Emanciper l'intime


Hypnothérapeute certifiée en Hypnose Humaniste, Thérapie Symbolique et HypnoNatal ®


Danse-Thérapie, libération émotionnelle par le mouvement


Transgénérationnel, Constellations Familiales & Systémiques


Auteure "Les routes de la liberté"


Vannes (56) & En ligne



コメント


bottom of page